Je trouve mon opticien rapidement, en quelques clics

Mieux voir quand on conduit de jour

La conduite réclame une grande attention. Avoir une bonne vision est nécessaire, pour sa propre sécurité et pour celle des autres usagers.

 

 

lunettes pour conduire
une bonne visibilité est nécessaire pour ne pas se mettre en danger

 

Quelles sont les fonctions visuelles nécessaires à la conduite ?

Près de 20% des 40 millions de conducteurs français ont un défaut visuel mal ou non corrigé, 1 million d’entre eux a une acuité visuelle inférieure à 5/10èmes (Association pour l’Amélioration de la Vue), les deux yeux confondus, ce qui constitue une infraction selon le Code de la route. Or, une bonne acuité visuelle est nécessaire pour ne pas se mettre en danger et mettre en danger les autres.

Il existe 4 fonctions visuelles principalement utilisées lors de la conduite, de jour comme de nuit :

- La vision de près qui permet de bien lire les informations du tableau de bord, d’où l’importance de corriger des défauts visuels comme la presbytie
- La vision de loin qui permet d’anticiper rapidement les actions à réaliser comme le freinage ou l’amorce d’un virage
- La vision binoculaire (des deux yeux) qui donne le sens de la profondeur et du relief
- La vision périphérique qui permet d’avoir un champ de vision large. A noter, plus la vitesse augmente, plus le champ visuel rétrécit : il passe de 100° à 40km/h, à 30° à 130km/h

D’une manière générale, il faut consulter son ophtalmologiste régulièrement pour faire contrôler sa vue, même si l’on n’a pas l’impression d’avoir un défaut visuel, surtout après 40 ans. En fonction du défaut diagnostiqué, il est ensuite nécessaire de porter des lunettes ou des lentilles adaptées.

Que prévoit la règlementation ?

Le Code de la route interdit la conduite aux individus ayant une acuité binoculaire (des deux yeux confondus) inférieure à 5/10èmes. Si l’un des deux yeux a moins d’1/10ème, l’autre doit avoir au moins 6/10èmes, sinon la conduite est interdite. Parallèlement, si le champ visuel binoculaire est inférieur à 120° (60° à droite et à gauche de l’axe visuel) ou si le champ visuel vertical est inférieur à 60° (30° au-dessus et au-dessous de l’axe visuel), l’acuité visuelle est incompatible avec la conduite d’un véhicule.

Ensuite, si votre permis mentionne l’obligation du port de lunettes, ne pas les porter constitue une infraction. Il existe aussi parfois des restrictions de validité sur le permis de conduire, comme par exemple l’interdiction de la conduite de nuit, ne pas les respecter peut avoir pour conséquences une amende et un retrait de points. Enfin, la prise de médicaments, de drogues ou d’alcool, si elles n’altèrent pas à proprement parler la vue, peuvent entraîner une modification importante de la perception des distances et des formes. Concernant la prise de médicaments, prenez garde à toujours vérifier les pictogrammes situés sur la boîte avant de conduire un véhicule. Certaines substances sont interdites à la consommation ou incompatibles avec la conduite.

Comment mieux voir en conduisant de jour ?


Eblouissement des surfaces réfléchissantes, conduite à contre jour, fatigue visuelle, reflets gênants ou douleurs dues aux UV sont le lot commun du conducteur, notamment en journée. Certains équipements permettent d’atténuer voire de faire disparaître ces inconvénients. Les lunettes adaptées à la conduite de jour sont les suivantes :

- Les lunettes de soleil classiques, adaptées à la vue ou non, d’indice UV 1 à 3 (les solaires de catégorie 4 sont proscrites pour la conduite car trop foncées)
- Les lunettes équipées de verres polarisants, correcteurs ou non, teintés gris ou bruns, pour diminuer la réflexion de la lumière et l’éblouissement du conducteur tout en améliorant les contrastes
- Les lunettes équipées de verres photochromiques, correcteurs ou non, qui s’adaptent à l’intensité de la lumière, attention, cela ne fonctionne pas derrière un pare-brise qui bloque les UV
- Les sur-lunettes polarisantes qui sont des sortes de masques à placer directement sur la monture correctrice

Quelque soit l’équipement choisi, la qualité des verres doit être irréprochable. On privilégiera les verres anti rayures et antireflets. Plus particulièrement dans le cas de montures galbées, il faudra faire attention à ce que la forme des optiques n’induise pas de distorsions ou d’aberrations au niveau des formes des objets situés dans le champ de vision. Chaque défaut, même minime, peut en effet fatiguer l’œil, par là même fatiguer le conducteur et réduire son confort ainsi que sa vigilance.

Pour les lunettes polarisantes, photochromiques, et les équipements adaptés à la vue, renseignez-vous auprès de votre opticien. Il dispose de plusieurs modèles en boutique et pourra en commander en fonction de vos besoins. Plusieurs marques (Tag Heuer, Serengeti, etc.) proposent des modèles adaptables à la vue, qui réussissent à concilier mode et confort en un seul accessoire. Consultez l'annuaire des opticiens pour trouver un professionnel proche de chez vous.

D’autres astuces peuvent enfin aider à mieux voir en conduisant :

- Maintenir le pare-brise et les rétroviseurs propres
- Se ménager des pauses toutes les 2 heures
 

Mieux voir quand on conduit de jour, à retenir

- Une bonne acuité visuelle est gage de sécurité au volant, il est donc nécessaire de faire vérifier sa vue par un ophtalmologue régulièrement
- La conduite est interdite aux personnes qui n’ont pas une acuité binoculaire d’au moins 5/10èmes (par contre, si un œil a une acuité visuelle de moins d’1/10ème, l’autre doit avoir au moins 6/10èmes)
- Ne pas porter de lunettes de vue si le permis de conduire mentionne que c’est obligatoire constitue une infraction
- Les lunettes de soleil d’indice de protection 4 sont interdites pour la conduite, pour protéger vos yeux du soleil, optez pour des indices 1 à 3
- Les verres polarisants, correcteurs ou non, diminuent l’éblouissement et améliorent le confort du conducteur
- Les verres photochromiques, correcteurs ou non, s’adaptent automatiquement à l’intensité de la lumière et évitent au porteur de changer de monture en fonction de la luminosité mais on ne peut pas les utiliser derrière un pare-brise qui bloque les UV
- Les lunettes de vue portées durant la conduite doivent être propres, sans rayures ni traces de chocs car ces irrégularités fatiguent l’œil et le conducteur

Je trouve mon opticien

Chercher un opticien dans ma ville
Chercher
Trouver un opticien dans les grandes villes
7609 opticiens en France Métropolitaine et DOM TOM
Newsletter, restons connectés ! Je m'inscris pour recevoir toute l'actualité d'AlloLunettes et les bons plans de ma région
AlloLunettes